Conséquence du mode d'obtention du sulfate de calcium "hémihydrate" sur son thermogramme de rehydration et son signal de thermoluminescence.

Résumé : La pression de vapeur d'eau et la température jouent un rôle important sur la déshydratation du gypse (CaSO4, 2H2O) ainsi que sur l'aptitude à l'hydratation de "l'hémihydrate" obtenu. La réactivité d'un solide est souvent liée à la présence de défauts, que l'on peut mettre parfois en évidence par thermoluminescence. Dans ce présent travail nous recherchons une relation entre la quantité d'un défaut dans l'hémihydrate mesurée par thermoluminescence et les paramètres cinétiques de l'hydratation obtenus par calorimétrie isotherme.
Type de document :
Communication dans un congrès
Eurogypsum Salzburg, 1986, Salzburg, Autriche
Liste complète des métadonnées

https://hal-emse.ccsd.cnrs.fr/emse-00509076
Contributeur : Andrée-Aimée Toucas <>
Soumis le : mardi 10 août 2010 - 10:20:14
Dernière modification le : mercredi 29 novembre 2017 - 10:07:47

Identifiants

  • HAL Id : emse-00509076, version 1

Citation

Michel Soustelle, Michel Triollier, Bernard Guilhot. Conséquence du mode d'obtention du sulfate de calcium "hémihydrate" sur son thermogramme de rehydration et son signal de thermoluminescence.. Eurogypsum Salzburg, 1986, Salzburg, Autriche. 〈emse-00509076〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

52