Concordance des pachymétries contact ultrasonique, non contact spéculaire et non contact par réflectométrie en basse cohérence optique Agreement of pachymetry measurements using ultrasound, two non contact specular microscopes and optical low-coherence reflectometry

Résumé : But Le but de cette étude était de comparer les mesures d'épaisseur cornéenne centrale obtenues par 4 méthodes : réflectomètre en basse cohérence optique (RBCO) non-contact, monté sur lampe à fente, 2 microscopes spéculaires non-contact, une version simplifiée d'un microscope spéculaire monté sur lampe à fente et un pachymètre ultrasonore contact comme gold standard Matériels et Méthodes L'épaisseur cornéenne a été mesurée à l'apex cornéen de 108 yeux de 54 adultes (72 % de volontaires sains, 22 % de greffés de la cornée, 6 % d'opérés de cataracte) avec les 3 dispositifs non-contact dans un ordre aléatoire (moyenne de 10 mesures pour la RBCO, mesure unique pour les microscopes spéculaires). La mesure par ultrason était réalisée en dernier (moyenne de 10 mesures). Le nombre des mesures reflétait la pratique courante. La concordance entre chacune des techniques non-contact et le gold standard était mesurée par la méthode de Bland Altman en déterminant les différences moyennes entre les techniques et leurs deux bornes de concordances Résultats L'épaisseur centrale (moyenne ± écart-type) était de 541 ± 37 μm pour l'ultrason, 539 ± 38 pour la RBCO (P = 0.45), 528 ± 39 pour Topcon (P < 0,01) et 564 ± 67 pour Rhinetec (P < 0.01). La différence moyenne avec la pachymétrie ultrasonore et les bornes de concordances étaient de – 2 μm [− 24 ; + 19] pour l'OBCR, − 12 μm [− 48 ; + 24] pour Topcon, et + 23 μm [− 92 ; + 139] pour Rhinetec. Discussion Les concordances avec la pachymétrie ultrasonore de la RBCO et de Topcon apparaissent excellentes, tandis qu'elle n'est pas suffisante pour Rhinetec. Topcon sous estime très modérément l'épaisseur. La RBCO semble la plus fiable. Conclusion La RBCO peut être utilisée de façon interchangeable avec la pachymétrie ultrasonore. En plus de son utilisation en routine clinique, elle pourrait s'avérer utile pour mesurer l'épaisseur des greffons cornéens sans risque de contamination au cours de l'organoculture, dans le but de dépister les chirurgies réfractives cornéennes.
Type de document :
Article dans une revue
Journal Français D'Ophtalmologie, Elsevier Masson, 2007, 30 (Supplément 2), pp.2S206. 〈10.1016/S0181-5512(07)80007-6〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-emse.ccsd.cnrs.fr/emse-00510386
Contributeur : Andrée-Aimée Toucas <>
Soumis le : mercredi 18 août 2010 - 13:50:35
Dernière modification le : mardi 23 octobre 2018 - 14:36:09

Identifiants

Citation

Frédéric Nguyen, Gilles Thuret, Nilanjana Deb-Joardar, Min Zhao, Yann Gavet, et al.. Concordance des pachymétries contact ultrasonique, non contact spéculaire et non contact par réflectométrie en basse cohérence optique Agreement of pachymetry measurements using ultrasound, two non contact specular microscopes and optical low-coherence reflectometry. Journal Français D'Ophtalmologie, Elsevier Masson, 2007, 30 (Supplément 2), pp.2S206. 〈10.1016/S0181-5512(07)80007-6〉. 〈emse-00510386〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

291