Des énergies fossiles trop abondantes

Résumé : Nous habitons une planète au périmètre fini, toutes les ressources de combustibles fossiles sont limitées. Nous n’aurions que 50 ans de réserves de pétrole et de gaz, et un peu plus d’une centaine d’années de charbon. Du fait de l’épuisement des ressources pétrolières, Hubbert a considéré que la consommation de pétrole devrait passer un pic, puis décroître. Selon une loi économique élémentaire le prix devrait augmenter du fait de la rareté et de la nécessité d’exploiter des ressources de plus en plus coûteuses. Ce qui faciliterait les économies d’énergie et le développement de l’énergie solaire. L’efficacité économique régulerait le tout. Tout au plus, la puissance publique devrait anticiper cette situation du fait des inerties et des temps d’investissements sur les infrastructures (transports, bâtiments). Ce discours qui a toute l’apparence de la rationalité est faux, et il est nécessaire de le démonter point par point. Un article récent d’experts américains (Covert, Greenstone, & Knittel, 2016), peu suspects de complaisance militante, apporte une contribution essentielle au débat.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-emse.ccsd.cnrs.fr/emse-01414384
Contributeur : Florent Breuil <>
Soumis le : lundi 12 décembre 2016 - 11:48:46
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:23:29

Identifiants

  • HAL Id : emse-01414384, version 1

Citation

Christian Brodhag. Des énergies fossiles trop abondantes . Valeurs vertes, 2016, p 34. 〈http://www.valeursvertes.com/n142-septembreoctobre-2016/〉. 〈emse-01414384〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

128