Le cycle de vie : un enjeu économique stratégique

Résumé : Les grands enjeux comme le climat, la biodiversité ou les limites écologiques globales ne peuvent être appréhendés dans la stricte limite des frontières nationales. Les échanges internationaux de biens et de services délocalisent fortement les émissions et les pressions sur l’environnement. C’est ainsi que 28% des émissions mondiales des gaz à effet de serre sont transférées entre pays via les importations et exportations de biens et de services(1). En 2010, 27% des émissions chinoises ont été liées à des biens exportés. La France est de son côté largement importatrice. Nos émissions « officielles », fondées sur la seule production, ont diminué de 7,5% entre 1990 et 2010. Mais en réalité, en tenant compte des importations, ces émissions ont augmenté de 14% sur la même période. Dans le domaine de la biodiversité, les pressions écologiques dans les pays en développement, généralement démunis sur le plan réglementaire, sont largement liées à l’export.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-emse.ccsd.cnrs.fr/emse-01953267
Contributeur : Florent Breuil <>
Soumis le : mercredi 12 décembre 2018 - 17:22:04
Dernière modification le : jeudi 7 février 2019 - 15:38:24

Identifiants

  • HAL Id : emse-01953267, version 1

Citation

Christian Brodhag. Le cycle de vie : un enjeu économique stratégique. Valeurs vertes, 2018, pp 34. 〈http://valeursvertes.com/valeurs-vertes-n155/〉. 〈emse-01953267〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

43