Paléogéographie du canyon de l'Ardèche du Crétacé inférieur à l’Oligocène: approches par la tectonique, la géomorphologie et la géochimie. - Mines Saint-Étienne Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year : 2022

Paléogéographie du canyon de l'Ardèche du Crétacé inférieur à l’Oligocène: approches par la tectonique, la géomorphologie et la géochimie.

Abstract

The positioning of the Ardèche river catchments area and its tributaries depends on a whole organized system which follows a long building process in a context of geological and physiographical spatial accommodations. This context cannot be dissociated from the global parameters like erosion, climate variations and eustatic fluctuations generated by continental drift. The development of the gorges de l'Ardèche stems from these fundamental parameters which over time gave its current appearance to the meandering canyon. The Lower Cretaceous limestones have settled as a result of areas made available during the Upper Jurassic. In a hot and humid climate, the progradation of the Urgonian sedimentary systems leads to progressive fillings of accommodations under the constraints of eustatism and the tectonics causing differential subsidence. The structural diagram of the future gorges de l'Ardèche is initiated in this context. The uplift and the progressive emersion of the Lower Cretaceous platform will take place from the Albian-Cenomanian. Starting from the Upper Cretaceous, materials from surrounding seas or weathering deposits coming largely from the Massif Central induce successive subsidences whose tectonosedimentary deformations will interfere with the previously faulted structures. These evolving morphologies favour aerial flows in constant reorganisation at the roof of sedimentary landfills. Water streams, whose circulation direction is oriented N-S to NE-SO, descend from the Massif Central and allow the settling of braided channels and the formation of valleys of various size, under a tropical climate and according to the eustatic variations of the alpine Tethys located to the south. The question here is to understand the distribution and the direction of river circulations during the Upper Cretaceous and Palaeogene as well as in the Lower Oligocene-Miocene, at the beginning of the incision of the Ardèche canyon in the Neogene. A caracterisation protocol carried out by geochemical ICP-AES analysis of Upper Cretaceous and Paleogene samples, referenced on the geological map 889 of Bourg Saint Andéol, makes it possible to compare the geochemical signatures of unpublished sandstone and clay samples, found on the surface and in the caves of the Ardèche karstic plateaus .(Jolivet et al., 2020).
Le positionnement du bassin hydrographique de la rivière Ardèche et de ses affluents dépend de l'ensemble d'un système organisé-organisant qui découle d'un long processus d'édification dans un contexte d'accommodations spatiales géologiques et physiographiques. Ce contexte ne peut être dissocié des paramètres globaux tels que l'érosion, les variations du climat et les fluctuations eustatiques générées par la dérive des continents. L'élaboration des gorges de l'Ardèche découle de ces paramètres fondamentaux qui au cours du temps, lui ont donné son aspect actuel de canyon méandriforme. Les calcaires du Crétacé inférieur s'installent grâce aux espaces disponibles réalisés au Jurassique supérieur. Sous un climat chaud et humide, la progradation des cortèges sédimentaires de l'Urgonien conduit à des remplissages progressifs des accommodations sous les contraintes de l'eustatisme et de la tectonique responsables de subsidences différentielles. C'est dans ce contexte que s'initie le schéma structural des futures gorges de l'Ardèche. Le soulèvement et l'émersion progressive de la plateforme du Crétacé inférieur va avoir lieu dès l'Albien-Cénomanien. A partir du Crétacé supérieur, les matériaux issus des mers environnantes ou des dépôts d'altération provenant en grande partie du Massif Central induisent des subsidences successives dont les déformations tectonosédimentaires vont interférer sur les structures faillées antérieures. Ces morphologies évolutives favorisent des écoulements aériens en constante réorganisation au toit des décharges sédimentaires. Les cours d'eau, dont le sens de circulation est orienté N-S à NE-SO, descendent du Massif Central et permettent l'établissement de chenaux anastomosés et la formation de vallées de dimensions variées sous climat tropical et selon les fluctuations eustatiques de la Téthys alpine située au sud. La question ici est de comprendre la répartition et la direction des circulations fluviatiles durant le Crétacé supérieur et le Paléogène ainsi qu'à l'Oligocène-Miocène inférieur, début de l'incision du canyon de l'Ardèche au Néogène. Un protocole de caractérisation par analyse géochimique ICP-AES d'échantillons du Crétacé supérieur et Paléogène référencés sur la carte géologique de Bourg Saint Andéol-889 permet de comparer les signatures géochimiques d'échantillons inédits, gréseux et argileux, trouvés à la surface et dans les cavités des plateaux karstiques ardéchois.(Jolivet et al., 2020)
Fichier principal
Vignette du fichier
JJ_SP Paleogeographie 2022.pdf (2.05 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

emse-03710478 , version 1 (04-07-2022)

Identifiers

  • HAL Id : emse-03710478 , version 1

Cite

Joël Jolivet, Steve Peuble, Frédéric Paran, Frédéric Gallice, Erik van den Broeck, et al.. Paléogéographie du canyon de l'Ardèche du Crétacé inférieur à l’Oligocène: approches par la tectonique, la géomorphologie et la géochimie.. 2022. ⟨emse-03710478⟩
101 View
119 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More