La territorialisation des Limites Planétaires : Repenser la production locale des données environnementales pour repenser le territoire ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year :

La territorialisation des Limites Planétaires : Repenser la production locale des données environnementales pour repenser le territoire ?

(1, 2, 3, 4, 5) , (2, 3, 4, 5) , (5)
1
2
3
4
5

Abstract

Les Limites Planétaires décrivent un cadre d’analyse environnementale d’ensemble qui réduit le fonctionnement du système-Terre à neuf variables pour lesquelles des seuils de pression anthropiques sont établis (Rockstrom et al, 2009). Les analystes environnementaux se sont appuyés sur ce cadre planétaire pour établir des indicateurs locaux de « soutenabilité environnementale absolue », notamment à partir de modélisations basées sur l’analyse en cycle de vie (Bjørn, 2020). Bien que ces travaux renouvellent le paradigme de l’analyse environnementale, ils ne se sont pas attachés, à notre connaissance, à questionner la pertinence des systèmes locaux d’observation environnementale. Si la majorité d'entre uex s'inscrivent à une échelle nationale, c’est qu’à cette échelle est produite la majorité des agrégats environnementaux (voir la synthèse conduite par Li et al, 2021). Qu’en est-il des territoires d’échelle différente où sont pourtant entreprises des politiques environnementales ? La proposition de ce résumé est de montrer que le cadre d’analyse des Limites Planétaires Territorialisées (LPT) peut permettre de renouveler notre approche du territoire physique en requestionnant le mode de production de la donnée environnementale. Cet argument sera développé en relisant la production d’indicateurs LPT par la sociologie de la quantification. Nous questionnerons les conventions d’équivalence (Desrosières, 2008) tacitement établies entre indicateurs théoriques et pratiques, à partir d’indicateurs que nous avons construits sur un territoire-test (l’aire inter-métropolitaine de Lyon-Saint-Etienne). Ces conventions aboutissent à un compromis, conception particulière et contingente de l’espace géographique. Nous faisons l’hypothèse qu’il est possible de travailler sur ce compromis, par l'intermédiaire d'une enquête participante auprès des acteurs de l’Agence d’urbanisme de la région stéphanoise, pour parvenir à vision forte de la soutenabilité sur le territoire.
Not file

Dates and versions

emse-03885363 , version 1 (05-12-2022)

Identifiers

  • HAL Id : emse-03885363 , version 1

Cite

Quentin Dassibat, Natacha Gondran, Fabrice Bardet. La territorialisation des Limites Planétaires : Repenser la production locale des données environnementales pour repenser le territoire ?. UGI 2022 : Le temps des géographes, Jul 2022, Paris, France. ⟨emse-03885363⟩
0 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More