L’agenda des solutions ou l’économie réelle

Résumé : La COP21 fixe un objectif de limitation de la hausse moyenne « nettement » en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels et demande à poursuivre l’action pour atteindre un objectif de 1,5°C. La somme des engagements des pays (contributions déterminées au niveau national) communiqués avant la conférence ne permet que de limiter les émissions à 55 gigatonnes de CO2 en 2030, alors qu’il faudrait descendre en dessous de 40 gigatonnes pour contenir l’élévation de la température de la planète en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels. Et bien moins encore pour la limiter à 1,5°C. La conférence a demandé au GIEC de rédiger un rapport spécial pour 2018 sur les conséquences d’un réchauffement planétaire supérieur à 1,5°C et les profils d’évolution des émissions mondiales de gaz à effet de serre.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-emse.ccsd.cnrs.fr/emse-01414226
Contributeur : Florent Breuil <>
Soumis le : lundi 12 décembre 2016 - 11:02:43
Dernière modification le : mercredi 19 septembre 2018 - 10:01:36

Identifiants

  • HAL Id : emse-01414226, version 1

Citation

Christian Brodhag. L’agenda des solutions ou l’économie réelle . Valeurs vertes, 2016, p 34. 〈http://www.valeursvertes.com/n138-janvier-2016/〉. 〈emse-01414226〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

132