L’ouverture des données publiques : un bien commun en devenir ?

Résumé : Cet article interroge les données ouvertes en tant que bien commun. Le traitement préalable effectué sur les données à mettre à disposition permet de créer une ressource partagée et, à première vue, possède le potentiel pour être un bien commun. L’article relève plusieurs points d’achoppement qui nuancent cette affirmation. Le premier argument provient des licences qui n’exigent pas du fournisseur de données en temps réel une continuité du service. Le deuxième argument pointe le rôle du ré-utilisateur de la donnée qui ne participe pas à la gouvernance de la donnée. Enfin, le dernier argument souligne le fait que les collectivités impliquées dans les communs urbains ne présentent pas l’open data comme tel. Nos justifications sont le fruit d’analyses de portails de villes et d’entretiens menés auprès de ré-utilisateurs de données ouvertes.
Type de document :
Article dans une revue
TIC & Société, 2018, pp.255 - 281. 〈10.4000/ticetsociete.2466〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-emse.ccsd.cnrs.fr/emse-01839899
Contributeur : Florent Breuil <>
Soumis le : lundi 16 juillet 2018 - 10:39:10
Dernière modification le : jeudi 26 juillet 2018 - 01:10:50

Lien texte intégral

Identifiants

Citation

Valérie Larroche, Marie-France Peyrelong, Philippe Beaune. L’ouverture des données publiques : un bien commun en devenir ?. TIC & Société, 2018, pp.255 - 281. 〈10.4000/ticetsociete.2466〉. 〈emse-01839899〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

37