Artificial tracings on the cèze-ardèche interfluve - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles KARSTOLOGIA Year : 2020

Artificial tracings on the cèze-ardèche interfluve

Approche par traçages artificiels sur l’interfluve Cèze-Ardèche

(1) , (2, 3) , (2, 3) , (2, 3) , (2, 3)
1
2
3

Abstract

Several artificial tracing campaigns were carried out in 2014 and 2015 to assess underground circulations on both sides of the Cèze river (France, Gard) and specially to identify the role of the Cèze-Ardèche interfluve in a complicated geological context. Previous tracing operations had collected important data on groundwater flows on the Méjannesle- Clap plateau and on the right bank of Ardèche, but did not specify the hydraulic exchanges between the underground flows of the karst massif and the river on the left bank of the Cèze, taking into account the areas of river loss. These new forward-looking tracings required an adapted device from the instrumentation of many springs, on the right bank of the Ardèche and on the left and right bank of the Cèze. The final choice for three tracers was: fluorescein, eosine and rhodamine B. The results of the dyes injections carried out are mainly qualitative because obtained from fluocapteurs and active coals with samples taken which allowed obtaining restitutions. The 4 tracing campaigns made it possible to better identify the points of restitution impacted, the approximate transfer times and this according to the hydrological conditions. The results of the tracings in the endokarst (Orgnac aven and Flandin Cave) allow to locate the hydrogeological boundary between the Cèze and Ardèche basins according to periods of high or low water. Tracing of Roméjac losses and losses from the Cèze at Rochegude indicate that surface water infiltration and associated groundwater flow directions are strongly conditioned by the presence of normal faults and the development of the karst network. The tracings carried out as part of the work of the ZABR (Rhône Basin Workshop Zone) at the Cèze-Ardèche interfluve, allow to specify the limits of the karst watershed between these two rivers as well as the feeding areas of the springs located in the Canyon de la Cèze from the losses of the river. These artificial tracings are part of a comprehensive approach to assess the exchanges between karst and river flows.
Plusieurs traçages artificiels effectués en 2014 et 2015 précisent les circulations souterraines de part et d’autre de la rivière Cèze (France, Gard) et identifient en particulier le rôle de l’interfluve Cèze-Ardèche dans un contexte géologique complexe. Des opérations de traçage antérieures avaient permis de recueillir des données importantes sur les circulations des eaux souterraines au niveau du plateau de Méjannes-le-Clap et du côté du versant ardéchois sans toutefois préciser les échanges hydrauliques entre les écoulements souterrains du massif karstique et la rivière en rive gauche de la Cèze en prenant en compte les zones de perte de la rivière. Ces nouveaux traçages à but prospectif ont nécessité un dispositif adapté à partir de l’instrumentation d’un maximum de sources, en rive droite de l’Ardèche et en rive gauche et droite de la Cèze. Le choix final s’est porté sur trois traceurs la fluorescéine, l’éosine et la rhodamine B. Les résultats des colorations sont essentiellement qualitatifs car obtenus à partir de fluocapteurs à base de charbons actifs avec prélèvements d’échantillons d’eau. Ces 4 traçages cernent les points de restitutions impactés et les temps approximatifs de transfert en fonction des conditions hydrologiques. Les traçages dans l’endokarst comme ceux de l’aven d’Orgnac et de la grotte Flandin précisent la limite hydrogéologique entre le bassin de la Cèze et celui de l’Ardèche en fonction des périodes de hautes eaux ou basses eaux. Les colorations des pertes du Roméjac et de la Cèze à Rochegude indiquent que les infiltrations des eaux de surface associées et les directions des écoulements souterrains sont fortement conditionnées par la présence d’un réseau structural cassant et le développement du réseau karstique. Ces traçages réalisés dans le cadre des travaux de la ZABR (Zone Atelier Bassin du Rhône) au niveau de l’interfluve Cèze-Ardèche, précisent les limites de bassins versants karstiques entre ces deux rivières ainsi que les zones d’alimentation des sources situées dans le canyon de la Cèze à partir des pertes de la rivière. Cette approche s’intègre dans une démarche globale d’évaluation des échanges entre les écoulements provenant du karst et ceux de la rivière.
Fichier principal
Vignette du fichier
J Jolivet Karstologia 33-40 2020.pdf (1.43 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

emse-02955189 , version 1 (08-10-2020)

Identifiers

  • HAL Id : emse-02955189 , version 1

Cite

Joël Jolivet, Jordan Ré-Bahuaud, Hervé Chapuis, Frédéric Paran, Didier Graillot. Approche par traçages artificiels sur l’interfluve Cèze-Ardèche. KARSTOLOGIA, 2020, 75, pp.33 à 40. ⟨emse-02955189⟩
98 View
37 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More