Application des technologies propres

Résumé : En France, les moyens consacrés à la dépollution des eaux sont de l''ordre de 3 milliards d''euros dont la plus grosse part est consacrée à l''activité industrielle. Les actions engagées s''intègre dans une gestion intégrée des effluents en privilégiant la réduction de la pollution à la source notamment par la mise en place de technologies propres. L''étude concerne la mise en place des technologies propres dans les ateliers de traitement de surface en proposant deux méthodes d''aide à la décision. Le premier a pour objectif de minimiser la consommation et les rejets en eau tout en optimisant le procédé de production et en assurant une efficacité et un rendement optima des rinçages. Le deuxième concerne le choix des procédés de valorisation suivant les objectifs de valorisation, les caractéristiques de l''effluent et les paramètres limitant l''utilisation des procédés. Cette approche entre dans une démarche globale de gestion des effluents industriels. Elle a pour but de limiter la quantité des effluents générés, de valoriser les flux et d''une manière générale de mettre en place les technologies propres dans un contexte de développement durable.
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Editions universitaires europeennes. Editions universitaires europeennes, pp.296, 2010, Technique du bâtiment et d'environnement
Liste complète des métadonnées

https://hal-emse.ccsd.cnrs.fr/emse-00526574
Contributeur : Florent Breuil <>
Soumis le : vendredi 15 octobre 2010 - 09:27:22
Dernière modification le : lundi 28 septembre 2015 - 14:03:44

Identifiants

  • HAL Id : emse-00526574, version 1

Citation

Valérie Laforest. Application des technologies propres. Editions universitaires europeennes. Editions universitaires europeennes, pp.296, 2010, Technique du bâtiment et d'environnement. 〈emse-00526574〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

148