Modèle de production plus propre pour un atelier de traitement de surface : Estimation et réduction de l'entraînement

Résumé : Actuellement, les réglementations environnementales incitent les industriels à intégrer des processus de réduction de la pollution à la source. Dans ce contexte, nous proposons de développer un modèle de production plus propre appliqué à l'industrie du traitement de surface par voie aqueuse. Ce modèle se base, entre autre, sur l'étude de l'entraînement (volume de liquide pollué transféré d'un bain à un autre par les pièces). L'influence de plusieurs paramètres, comme le temps d'égouttage, le temps de rinçage, la rugosité des pièces et la tension de surface, a été évaluée et a montré que l'entraînement peut être réduit de façon significative (jusqu'à 80% dans certains cas). Cette étude permet donc de réduire les flux de polluants générés et de ce fait de se conformer plus aisément à la réglementation. De plus, cette étude permettra d'optimiser et de limiter les consommations d'eau et de réactifs non seulement sur la chaîne mais également en station de détoxication, permettant ainsi une réduction des coûts de fonctionnement.
Type de document :
Communication dans un congrès
SURMAT2006 « Les défis du traitement de surfaces », Nov 2006, Saint Etienne, France. 2006
Liste complète des métadonnées

https://hal-emse.ccsd.cnrs.fr/emse-00411235
Contributeur : Florent Breuil <>
Soumis le : mercredi 26 août 2009 - 16:10:53
Dernière modification le : lundi 28 septembre 2015 - 13:58:39

Identifiants

  • HAL Id : emse-00411235, version 1

Citation

Florine Leveillard, Valérie Laforest, Eric Piatyszek, Jacques Bourgois. Modèle de production plus propre pour un atelier de traitement de surface : Estimation et réduction de l'entraînement. SURMAT2006 « Les défis du traitement de surfaces », Nov 2006, Saint Etienne, France. 2006. 〈emse-00411235〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

92